Catégories Service aux entreprises

L’affacturage : définition, fonctionnement et avantages


Bien qu’il s’agisse d’une pratique encore peu connue, de plus en plus d’entreprises s’intéressent à l’affacturage. Il s’adresse à toutes les sociétés qui souhaitent céder leurs créances à un organisme financier. Si vous voulez en savoir beaucoup plus sur son fonctionnement, voici un article qui contient toutes les informations essentielles dont vous avez besoin.

Bien comprendre l’affacturage

Qu’est-ce que l’affacturage ? Appelé également factoring, l’affacturage est une opération qui consiste à céder ses créances à un établissement spécialisé dans le recouvrement appelé factor. En contrepartie, celui-ci va garantir le bon paiement de la créance et verser à l’entreprise une partie des factures cédées.

Comment fonctionne l’affacturage ?

L’affacturage fonctionne de manière très simple. Lorsqu’une société décide d’adhérer à un factor, celui-ci procède à l’ouverture d’un compte courant. Ainsi, la société remet ses créances au factor tout en mentionnant les délais de paiement. Avant d’approuver les créances, le factor analyse en détail la situation. Il veillera à vérifier si les créances qu’il achète correspondent réellement à des prestations ou à des livraisons effectuées.

Lorsqu’il juge que la situation est rassurante, il procède au crédit de l’adhérent tout en l’informant du montant disponible sur le compte. En cas de doute sur une créance, le factor peut la refuser et encaisse alors le montant en tant que mandataire du compte. Si le client ne paie pas, l’adhérent sera tenu d’effectuer toutes les démarches nécessaires.

Quelles sont les conditions requises ?

travaux de comptabilité

Afin de réaliser un affacturage, l’entreprise devra signer un contrat avec le factor. Il s’agit d’un contrat contenant l’ensemble des conditions de cession des créances, dont le taux des commissions et le montant du fonds garantie. Il est important de noter que la valeur du fonds de garantie dépend de l’estimation de risque déterminée par le factor. Ainsi, celui-ci va prélever un petit montant sur chaque cession de créances jusqu’à ce que la somme du fonds de garantie soit atteinte. Si le factor rencontre des difficultés de recouvrement, il utilise tout simplement la somme. En cas de rupture de contrat, la somme restante du fonds de garantie sera versée à l’entreprise.

Quels sont les principaux avantages et inconvénients de l’affacturage ?

Les avantages de l’affacturage sont évidents pour les entreprises. Au lieu d’attendre les paiements des clients, le factor se chargera de verser immédiatement les sommes correspondantes, ce qui permet à l’entreprise de mieux maîtriser les périodes difficiles.

De plus, l’affacturage vous évitera de vous préoccuper des différents problèmes liés aux recouvrements, sauf en cas de nécessité. En cédant vos créances à un factor, vous pourrez ainsi vous concentrer sur vos activités. Vous n’aurez plus à vous soucier des différentes contraintes administratives et ne passerez plus la majeure partie de votre temps à encaisser les factures, à effectuer des relances ou encore à gérer les règlements.

En résumé, il est important d’analyser les avantages et inconvénients de l’affacturage avant toute signature de contrat. En effet, selon le type de structure de votre entreprise, ce choix peut s’avérer judicieux ou peut, au contraire, représenter un coût financier supplémentaire.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire